Prof@Prof
Accueil du site > 6. L’évaluation sur la sellette > Banque de devoirs > Enseignement secondaire > Devoir de contrôle N°1/ 1ère année secondaire

Devoir de contrôle N°1/ 1ère année secondaire

mercredi 27 octobre 2010, par Wafa SBOUÏ

Enseignante : WAFA Sboui Lycée secondaire de Haffouz 2010-2011

Niv : 1ère année secondaire


Texte : Le mendiant

1-Un pauvre homme passait dans le, givre et le vent.

Je cognai sur ma vitre ; il s’arrêta devant

Ma porte que j’ouvris d’une façon civile.

Les ânes revenaient du marché de la ville,

5-Portant les paysans accroupis sur leurs bats.

C’était le vieux qui vit dans une niche au bas

De la montée, et rêve, attendant solitaire,

Un rayon du ciel triste, un liard de la terre.

Tendant les mains pour l’homme et les joignant pour Dieu.

10-Je lui criai : « Venez vous réchauffez un peu.

Comment vous nommez-vous ? » Il me dit : « je me nomme

Le pauvre. » Je lui pris la main : « Entrez brave homme. »

Et je lui fis donner une jatte de lait.

Le vieillard grelottait de froid ; il me parlait,

15-Et je lui répondais, pensif et sans l’entendre,

« Vos habits sont mouillés, dis-je, il faut les étendre

Devant la cheminée. » Il s’approcha du feu.

Son manteau, tout mangé des vers, et jadis bleu,

Etalé largement sur la chaude fournaise,

20-Piqué de mille trous par la lueur de brais,

Couvrait l’âtre et semblait un ciel noir étoilé.

Et, pendant qu’il séchait ce haillon désolé

D’où ruisselaient la pluie et l’eau des fondrières,

Je songeais que cet homme était plein de prières,

25-Et je regardais, sourd à ce que nous disions,

Sa bure où je voyais des constellations.

Victor Hugo, Les contemplations, 1834

I-COMPREHENSION (6 points)

1-Dégage le portrait du mendiant. (2 points)

2-Quels sentiments le poète éprouve-t-il à l’égard du mendiant ? Justifie ta réponse par deux indices du texte. (2 points)

3-Quelle qualité humaine, le poète met-il en valeur dans ce poème ? (2 points)

II-LANGUE (7 points)

Vocabulaire (2point)

a-Relève dans le poème deux verbes introducteurs.

b-Remplace l’expression en italique par un adverbe ayant le même sens :

- Ma porte que j’ouvris de façon civile  :

Grammaire (5 points)

- Un pauvre homme passait dans le, givre et le vent.

Je cognai sur ma vitre ; il s’arrêta devant

Ma porte que j’ouvris d’une façon civile.

1-Quels sont les temps du récit utilisés dans les vers ci-dessus. (3points)

Verbe :

temps :

valeur :

groupe :

2- a-Relève une phrase contenant une subordonnée circonstancielle de temps (1 point)

- Proposition principale :

- Proposition subordonnée circonstancielle de temps :
- Conjonction :

b- Cette subordonnée exprime-elle l’antériorité, la postériorité ou la simultanéité par rapport à la principale ? Justifie ta réponse. (1.)

III-ECRIT(6 points) Ton ami a trouvé sur un site web quelques proverbes illustrant les comportements des hommes ; il t’a demandé de lui raconter une anecdote illustrant l’un de ces deux proverbes :

- Rira bien qui rira le dernier

- Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Consignes :

- Inventer deux personnages

- Utiliser les temps du passé

- Employer au moins deux subordonnées circonstancielles de temps

Grille d’évaluation :

Récit de rencontre 2point

Respecter les temps du récit 2 points

Employer deux sub de temps 1points

Donner un titre original au récit 1 point

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette